1 2 3

Vous êtes ici

Rencontre le Jeudi 12 Octobre à 20h30 avec JF TRIBILLON LE DROIT NUIT GRAVEMENT A L'URBANISME :

0 Commentaires

Dans le cadre des rencontres des Amis du Monde Diplomatique, 4D, Utopia :

Rencontre le Jeudi 12 Octobre à 20h30 à la Maison des associations, 6 rue Berthe de Boissieux – Grenoble a la salle 319.

Avec Jean-François TRIBILLON LE DROIT NUIT GRAVEMENT A L'URBANISME :

DECODER / CRITIQUER / REFORMER (Édit de La Villette). Soirée animée par David BODINIER

Conférence débats avec l’auteur de cet ouvrage critique des rapports entre l'urbanisme et le droit ; il également l’auteur du VOCABULAIRE CRITIQUE DU DROIT DE L’URBANISME A L’USAGE … (des professionnels & des citoyens). Nous vous attendons nombreux !

« Il y a des titres qui ont l'avantage d'être clair et je crains que notre auteur ait raison. Le droit qui est censé être au service du "bien commun", et qui a fait beaucoup pour le développement de la cité, est en train de devenir non seulement un carcan technco-bureaucratique» empêchant toute innovation et tout développement de la ville, particulièrement dans la mise place pour une réelle transition écologique, mais aussi il est devenu un allié objectif des grands opérateurs qui ont les moyens intellectuels et financiers de maitriser sa complexité.

Jean-François TRIBILLON nous propose tout d’abord, une présentation d’une grande pédagogie sur les principaux aspects du code de l’urbanisme. Je me permets d’insister sur ce point car arriver à synthétiser un ouvrage technique de plus de 1 800 pages afin de nous donner les clés pour que tout le monde puisse comprendre ce qui se joue dans la fabrication de nos villes, c’est un véritable exploit ! Puis dans une seconde et troisième partie plus engagées, notre auteur aborde une lecture critique des obstacles que le droit impose au développement urbain et conclu sur quelques propositions nécessaires et urgentes à mettre en œuvre pour une meilleure gouvernance de la cité. Un livre important qui s’inscrira, j’en suis sûr, dans la durée. »
Après une présentation de ses travaux, l’auteur, tout en répondant aux questions des participants, pourra évoquer le développement urbain durable en posant les problèmes politiques et juridiques, ce qui serait très original. Un autre "débordement", en cas de présence d'étudiants des pays du sud, celui de l'exportation post-coloniale du modèle français d'urbanisme, pour tenter de survivre à la tempête urbaine qui se prépare notamment en Afrique. Car en cas de crise climatique grave, les villes européennes pourraient être submergées par des vagues de migrants-réfugiés climatiques, ce qui aurait pour conséquence de risquer de faire craquer toutes les structures urbaines classiques de nos villes, et de rapprocher nos villes des villes africaines .... Que de perspectives encore ignorées dans nos politiques.