1 2 3

Vous êtes ici

RETOUR SUR LA SOIREE-DEBAT : Les Droits des Migrant-e-s et le Droit à la Ville

0 Commentaires

Cette rencontre a eu lieu le jeudi 15 Mars de 18h à 20h à la Salle des Tickets, 14 place St Bruno

Introduction

Cette soirée s'est déroulée à la salle des Tickets place St Bruno. La préparation a été assez aléatoire : il était prévue qu'elle soit organisée avec une autre association mais à la dernière minute cela n'a pas pu se faire. Il a été décidé de maintenir la soirée malgré tout pour construire des convergences entre les mouvements qui luttent pour les migrants et les mouvements du Droit à la Ville.

Le programme de la soirée était le suivant : un temps d'accueil et de présentation, la réalisation d'une cartographie des initiatives en faveur des droits des migrants et en faveur du Droit à la Ville afin d'ouvrir une discussion qui serait enrichie par la présentation d'expériences inspirantes.

Temps d'accueil

Ce premier temps a permis de se présenter en présentant ses attentes ou ses questionnements sur cette soirée :

«Quelle devrait être le rôle idéal de la ville ? »,
« Quelle place pour la culture hip hop? »,
« J'aimerais poser la question du vivre ensemble. Intéressée pour poser la question du logement et de l'hébergement »,
« Interrogation sur le mot de « migrant-e-s »,
«J'habite le quartier, j'ai vu les affiches sur le Droit à la Ville et je viens découvrir »,
«Je suis étudiante en anthropologie, je m'intéresse à la ville et aux migrants »,
« Intéressé par la citoyenneté et en recherche d'information sur comment faire valoir nos droits des citoyens »
«Impliqué au Patio solidaire et cet atelier m'a donné envie »
«J'ai découvert l'ampleur de la thématique des migrants lors du Forum social Mondial des Migrations et je veux continuer à m'impliquer à Grenoble ».

Cartographie des initiatives

Chacun était invité à écrire une ou plusieurs initiatives en faveur du Droit des migrants et du Droit à la Ville sur une feuille déposé au sol.

Lorsque nous avons partagé nos réflexions, nous avons formé au moins quatre branches d'initiatives :

A. Accueil et d'hospitalité individuelle et collective

Expérience éphémère et personnelle : accueil à la maison (environ 2 mois) d'un demandeur d'asile « dubliné ». Combien d'autres on fait de même ? Comment mettre en valeur ces initiatives privée et éparpillés dans l'espace. VISIBILISATION

CARM : accueil des migrants en Matheysime

S'organiser à plusieurs face à une situation et l'accompagner jusqu'au bout (ie : dans l’accueil de quelqu'un chez soi)

Espace d'accueil (Parlons-en)

Le droit à la ville à la campagne (Carm, etc...)

Corridor humanitaire en Italie → acceuil, réseau

Accompagner à l'hôtel de police

Entourage : une application sur le smartphone pour communiquer entre habitants de la ville avec et sans logement

2. Action collective et occupation

Assemblée de quartier

Organisation dans les quartiers (les familles)

Amphi 2 Lyon » Maison Mandela

Le Patio Solidaire : 60 migrants hébergés grâce à l'occupation d'un amphi sur le campus

Occupation des bâtiments vides dans la ville → loger, être dans la ville, faire la ville ensemble

Ouverture de squat à Grenoble, Lyon, Paris

Occupation de l'ex-office des migrations internationales (2006)

Marche des solidarités, samedi 17 mars à paris pour tous les exclus

3. Plaidoyer politique et municipalisme

Etats Généraux de la migration

Forum des Ponts, Pas des Murs

Forum social Mondial des Migrations

Réseau de ville / Villes refuges

Contre projet d'urbanisme (APU)

3. Information, documentation, autoformation, réflexion sur le langage

Affichage mural dans la ville

Danse sur les frontière (documentaire)

Faire circuler l'information pour permettre l'(auto)formation : ie permanence juridique, radio

Faire converger les luttes pour qu'il n'y ait plus les « migrants » et nous mais un ensemble/ un nous

Archiver, rendre visible, résoter autour d'initiatives positives, Partage, seenthis.net
#villes-refuge #solidarité #accueil #réfugiés

Sommes nous toujours qu'une migrant-e-s ?

A qui appartient la ville ? Comment faire la ville ?

Dénationaliser la citoyenneté ville », Dénationaliser la langue française

Comment je me définis par rapport à l'autre et qui est cet autre (comment le nommer?)

Discussion

Quelle convergence entre le Droit à la Ville et les luttes en faveur des migrant-e-s ?

→Un espace d'accueil pour les habitants de la Rue et de la ville » va être créé dans le quartier St Bruno grâce à l'association Parlons-en et le budget participatif . On s'est demandé si ce serait l'occasion pour construire des convergences sur le Droit à la Ville et le droit des migrant-e-s et réfugiés dans le quartier.

→ Proposition d'approfondir la stratégie de lutte à travers les occupations. Il existe une longue stratégie d'occupation des bâtiments vides, squats, bâtiments conventionnés, des communs urbains. Récemment, un certain nombre de bâtiments ont été ouvert dans les villes et dans les facs ce qui permet de rendre visible les luttes en faveur des migrants.

→ll existe une longue tradition d'organisation à l'échelle des quartiers qui va des « unions de quartier » au « community organizing ». Historiquement, les unions de quartier se sont créées autour de problématiques locales. Est ce qu'elles pourraient se saisir de la question des luttes en faveur des migrant-e-s ?

→Discussion sur l'Alliance Citoyenne qui a tenté de mener une campagne en direction de la préfecture. La difficulté c'est que la lutte n'était pas gagnable facilement car elle ciblait la préfecture. On pourrait peut-être réussir si on ciblait les collectivités locales pour qu'elles mettent en œuvre de nouvelles politiques publiques d'accueil en direction des migrant-e-s.

→ La difficulté de s'inspirer des méthodes du community organizing pour les luttes en faveur des migrants, c'est que les personnes ne souhaitent pas toujours s'implanter car elles sont sur un parcours migratoire. Il est donc difficile de former des leaders sociaux sur le long terme et il faut régulièrement recommencer tout le travail de relation et d'organisation (cf discussion à Calais en 2012, problématique de la migr'errance dans tout l'espace européen à cause de Dublin et des politiques répréssives).

→ Intérêt de l'expérience des villes refuges (cf cahier du GISTI « Villes et Hospitalités ») et de la convergence avec le municipalisme (merci Isabell!)

→ Lors de la préparation de cette soirée,, il y a eu des échanges avec Gaëlle Krikorian et Fred Sultan autour d'une rencontre à Paris autour de la question «Qu'est-ce que ce serait un quartier d'accueil avec quelqu'un sur l’histoire des migrations dans le quartier.Des exilés qui racontent leur arrivée à la Chapelle. Présentation rapide de Quartiers Solidaires. Et collectif PEROU, architecte, chercheurs de l’EHESS, des bibliothécaires du quartier....L'atelier se place dans la perspective d'une recherche collective autour de l'idée / mise en pratique d'un « Quartier d’accueil » à La Chapelle. Il y a peut être des liens à tisser avec cette recherche.

→ Dénationaliser » la citoyenneté. Il faudrait que l'on puisse approfondir cette question de la citoyenneté lié au fait que l'on habite la ville. C'est tout l'intérêt du Droit à la Ville.

Au fil de la discussion nous avons partagé plusieurs ressources issues d'expériences inspirantes :

-Le cahier du GISTI Plein Droit n°115, décembre 2017 intitulé Villes et Hospitalités et notamment l'article de Filippo Furri « villes refuges, villes rebelles et néomunicipalisme » de l'université de Montréal et Migreurop, Plein Droit n°115, décembre 2017 et l'article de Gaëlle Krikorian, La Solidarité comme Commun,

-La BD reportage publiée avec le revue Vivre Ensemble du serice d'information et de documentation sur le Droit d'asile en Suisse

-les différentes version de la charte mondiale des migrants (2006)

-divers textes du Tribunal Permanent des Peuples (TPP) suite à la session de Barcelone (Juillet 2017) et de Paris (Janvier 2018)

-l'appel au 8ème Forum social Mondial des Migrations qui aura lieu à Mexico en novembre 2018.

Conclusion

Cette rencontre s'est terminée par une rapide évocation du pacte pour une plateforme mondiale des réfugiés et les migrants qui est en cours de négociation au sein de l'ONU et une lecture collective à haute voix de l'appel pour le 8ème Forum social Mondial des Migrations qui se déroulera le 2, 3, 4 novembre 2018 (voir http://fsmm2018.org/8eme-forum-social-mondial-migrations-mexico-2018/?la...)-

ANNEXES

La préparation de cette soirée a été l'occasion d'échanger des infos, des ressources, des documents :

Convention Nationale sur l'Accueil et les migrations, 1er et 2 mars 2018 à Grande Synthe, http://convention-accueil-grande-synthe.fr/ https://reporterre.net/Des-dizaines-de-villes-inventent-une-politique-d-...
Le cahier du GISTI Plein Droit n°115, décembre 2017 intitulé Villes et Hospitalités et notamment l'article de Filippo Furri « villes refuges, villes rebelles et néomunicipalisme » de l'université de Montréal et Migreurop, Plein Droit n°115, décembre 2017 et l'article de Gaëlle Krikorian, La Solidarité comme Commun,
Ce qu'ils font est juste, Ils mettent la solidarité et l'hospitalité à l'honneur, Edition Don Quichotte Télécharger ; https://www.dropbox.com/s/g4j0zkt9sam5hpm/Vallaeys2017.pdf?dl=0

Nicos Trimikliniotis, Dimitris Parsanoglou, Vassilis Tsianos « "Mobile Commons. Migrants digitalities and the right to the city", Palgrave Macmillan, 2015

Filippo Furri, Venise, Ville-refuge, Vacarme n°81 / Action directe : le local, octobre 2017, http://www.vacarme.org/article3062.html

Charte de Lampedusa, Février 2014
document par le site Remix the Commons http://wiki.remixthecommons.org/index.php?title=Charte_de_Lampedusa

Marcello Balbo, International migraitons and the Right to the City, Universita IUAV di Venezia, Unesco Chair Expert Group Meeting, 2007http://www.unescochair-iuav.it/wp-content/uploads/2007/09/marcello-balbo...

Greater Beirut Charter for the Right to the City, Habitat International Coalition, http://hic-mena.org/spage.php?id=qG8=#.WrPUwbV4TBJ

Expérience de Barcelone concernant le logement d'urgence des réfugiés et immigrants, projet APROP : http://ajuntament.barcelona.cat/lescorts/ca/noticia/les-ciutats-fan-fron...

Cartes produites dans le cadre des ateliers de Marie Moreau sur les « lieux de vie des migrants à Grenoble »? »

Conférence mondiale des peuples « Pour un monde sans murs vers une citoyenneté universelle » (Bolivie 2017)

Manuela Zechner é Bue Rübner Hansen, More than a welcome: the power of cities, Opendemocracy.net, 7 avril 2018 https://www.opendemocracy.net/can-europe-make-it/manuela-zechner-bue-r-b...
Dans une interview à Chowra Makaremi autour de son livre "Entre accueil et rejet : ce que les villes font aux migrants »(http://lepassagerclandestin.fr/catalogue/bibliotheque-des-frontieres/ent...), il y a cette phrase très intéressante de Manuela Zechner, co-autrice de l’article dans Open Democracy: "La chercheuse Manuela Zechner montre comment la politique d’hospitalité publique de Barcelona en Comú n’a certes pas eu beaucoup d’applications concrètes, faute de réfugiés relocalisés ou déjà présents dans cette ville. Mais elle a eu un effet politique très concret qui est de dérober le débat au discours de l’extrême droite. C’est une vraie victoire politique. L’indignité de l’accueil, souvent donnée en spectacle en France, alimente plus le vote extrême que le nombre réel de réfugiés accueillis." www.liberation.fr/debats/2018/02/28/chowra-makaremi-les-villes-sont-des-... 

TEDx de Thomas Jezequel qui travaillait (mais plus) pour le réseau des villes EUROCITIES https://www.youtube.com/watch?v=2jnzdMEwEks

TEDx du maire de Pessat-Villeneuve (émouvant et drôle) https://www.youtube.com/watch?v=2TnoN1zoh-8&feature=youtu.be 

Film sur Riace, http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/47833_1

Le livre « La France qui accueille »
https://www.babelio.com/livres/Corty-La-France-qui-accueille/1024691

Manifeste de Rabat (2006)

Le livre en italien « La valle accogliente »: http://www.emi.it/la-valle-accogliente (il existe une version pdf de ce petit livre) C’est la description de l’expérience du « micro-accueil diffus » comme ils l’appellent, dans de petites communes de montagne.

Les communes qui ont fait le pari d’accueillir en Italie:  http://seen.li/bg8m

Les communes qui ont fait le pari d’accueillir en France: http://seen.li/baw7