LA FERME URBAINE COOPERATIVE DE LA CENTRALITE SUD

Ce projet a été déposé à un appel à candidature « Quartier Fertile » en partenariat avec le Collectif Autonomie Alimentaire de Grenoble, la Régie de Quartier Villeneuve-Village Olympique, l’association Planning et des habitants. Il est actuellement en cours d’instruction.

But du projet : création d’une ferme urbaine qui favorise le développement d’activités économiques autour de l’alimentation basée sur la participation des habitants : de la culture agroécologique à la création de services innovants en passant par la transformation et la vente de produits locaux.

Objectifs principaux

Objectif 1Produire une alimentation locale de qualité, qui favorise les circuits courts et qui soit accessible pour tous.
Objectif 2Améliorer les conditions de vie des habitants de la Villeneuve de Grenoble et d’Echirolle en favorisant une alimentation de qualité
Objectif 3Favoriser la participation des habitants des Villeneuve de Grenoble et d’Echirolles aux projets d’agriculture urbaine
Objectif 4Faire de l’agriculture urbaine un levier de la transition sociale, écologique et démocratique dans la centralité sud de la métropole
Objectif 5Améliorer l’attractivité de la Villeneuve de Grenoble en favorisant des activités qui génèrent des emplois locaux.

Localisation du projet :

Le projet concerne la Villeneuve de Grenoble (Arlequin, Géants, Village Olympique) et la Villeneuve d’Echirolles (les Granges, Essarts-Surieux). La localisation de la ferme urbaine au cœur de ce territoire d’avenir en transition doit permettre d’ouvrir les quartiers sur leur environnement immédiat et de renforcer les liens entre les deux Villeneuves.

La création d’une ferme urbaine est le résultat d’une phase de maturation des acteurs locaux. Dès 2013, l’agriculture urbaine a été identifiée par les habitants comme un enjeu du renouvellement urbain dans les démarches de co-constrution porté par l’Atelier Populaire d’Urbanisme (APU). Au fil des années, plusieurs jardins partagés ont émergé sur le territoire favorisant l’implication des habitants sur les enjeux de l’alimentation. En septembre 2019, une coordination alimentation a été créé à la Villeneuve de Grenoble piloté par la direction territoriale de la ville de Grenoble. Un groupe de travail a alors émergé avec les services en charge du renouvellement urbain au sein de la ville de Grenoble et de la métropole. Les réflexions ont permis d’étudier puis confirmer l’intérêt de l’implantation d’une ferme urbaine dans la centralité sud.

Description sommaire du projet

Le projet a pour but l’implantation d’une ferme urbaine qui favorise le développement d’activités économiques autour de l’alimentation et la participation des habitants : de la culture agroécologique à la création de services innovants en passant par la transformation et la vente de produits locaux. Ce projet est mise en oeuvre d’une part, en réalisation une série d’études techniques et d’autre part, en menant un travail de mobilisation, de conscientisation et de formation des habitants. Du point de vue agricole, nous proposons un système cultural bio-intensif sur petites surfaces, eu égard à la productivité du modèle et à l’acceptabilité de son degré de technicité mais également des contraintes foncières du secteur. Le modèle économique repose sur la vente des produits de la ferme urbaine et la diversification des activités : transformation, pédagogie, innovation et diversification des services au bénéfice des habitants et de l’environnement.

La ferme urbaine a pour ambition de développer de nouvelles activités économiques autour de l’alimentation : production, transformation et ventes. Il s’agit de développer une filière agroalimentaire à partir d’une production locale mais également de coopérations territoriales avec des territoires ruraux. La ferme urbaine fonctionnera comme un pôle de services à destination des habitants qui favorise des activités d’insertion par l’activité économique, de formation, de pédagogie mais aussi d’innovation grâce à des partenariats avec les universités du territoire. Il s’agit d’une dimension importante de la ferme urbaine puisque son modèle économique repose sur la diversification des activités au delà de la seule production agricole : transformation, vente, pédagogie, logistique urbaine et innovation au bénéfice des habitants et de l’environnement.

Calendrier de déploiement

Phase 1 (2020-2021)Etudes préalables et avant-projetA. Etudes préalables (2nd semestre 2020)
B. Mobilisation (1er trimestre 2021)
C. Avant-projet sommaire de la ferme urbaine (1er trimestre 2021)
D. Co-construction habitante (2e trimestre 2021)
E. Avant-projet détaillé (3e trimestre 2021)
Phase 2 (2021-2022)Installation de la ferme urbaine coopérativeA. Travaux préliminaires et structurants (septembre 2021 – mars 2022)
B. Lancement du projet économique et social (septembre 2021 – mars 2022).
C. Conduite de la 1ère saison maraîchère (2022)
D. suivi et évaluation de l’ancrage de l’agriculture urbaine sur le secteur
Phase 3 (2023 -….)Pérennisation de la ferme

Plus d’infos : planning (a) zaclys.net

Ce qui se fait pour les habitants, sans les habitants, se fait le plus souvent contre eux